Articles

Introduction et sommaire

Issu d’une vieille famille de Saint-Jean-Pied-de-Port, le général de division (2s) Gérard Folio, a publié un certain nombre d’études consacrées à l’histoire du Pays Basque. Son œuvre majeure porte sur La citadelle et la place de Saint Jean Pied de Port de la renaissance à l’époque contemporaine. Cette imposante étude dont vous trouverez le texte intégral ci-après, a été réalisée au cours des années 2001à 2004 à partir des fonds d’archives du Service historique de l’armée de terre, de la Bibliothèque Nationale, sites Richelieu, Tolbiac et Arsenal et de l’Institut géographique national. Elle renouvelle considérablement l’approche que nous avions de ce monument historique. Breveté de l’Ecole supérieure de guerre, membre de la commission Histoire de la fortification-séminaire bastion du Centre d’études d’histoire de la défense, l’auteur a travaillé sous la direction de Jean-François Pernot, professeur agrégé, docteur en histoire, maître de conférences au Collège de France, chaire d’histoi…

La citadelle et la place de Saint-Jean-Pied-de-Port de la Renaissance à l'époque contemporaine

Ce cahier n° 25 du Centre d’Etudes d’Histoire de la Défense, consacré à l’histoire de la fortification, présente les résultats d’une recherche appliquée consacrée à la citadelle et à la place de Saint-Jean-Pied-de-Port. Cette étude particulière s’appuie sur les travaux conduits au sein de l’une des commissions spécialisées du Centre, la commission « Histoire de la fortification », ou « séminaire Bastion », fruits d’une démarche approfondie et d’une concertation pluridisciplinaire, incluant réflexions théoriques et approches pragmatiques. Cette recherche, fondée sur l’exploitation de sources archivistiques en majorité inédites, permet d’approcher une connaissance rénovée et enrichie de l’histoire de la citadelle et de la place, mais aussi de la cité de Saint-Jean-Pied-de-Port. Sa position géographique lui confère une importance stratégique qui explique son destin militaire. Au Moyen-Âge, les rois de Navarre y érigèrent un château fort, gardien du col de Roncevaux, historique et légendai…

I. Cadres géographique et historique

« Il suffit de dire qu’elle est à l’entrée du passage de Roncevaux pour juger de sa conséquence » écrivait Vauban1, Commissaire Général des Fortifications de Louis XIV légalement depuis 1678, dans son mémoire sur la citadelle de Saint-Jean-Pied-de-Port, daté du 6 décembre 1685. En ces quelques mots d’une concision saisissante, Vauban affirmait que la situation géographique de la cité lui conférait une importance stratégique que l’histoire confirmait. Tous les rapports postérieurs des ingénieurs du Roy des XVIIe et XVIIIe siècles, consultables dans les dépôts d’archives, développent considérations géographiques et historiques pour confirmer le bien-fondé des projets de rénovation qu’ils présentent. Ils insistent d’abord sur la position de la cité, au pied du col de Roncevaux, pour expliquer sa vocation militaire et le rôle stratégique de sa citadelle. Pour eux, la géographie expliquait la construction d’un château fort par les rois de Navarre à l’époque médiévale, puis d’une citadelle …